Caractéristiques géographiques

FBR 2016update
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Chaque site de biosphère est choisi et établi dans le but d’atteindre ces trois objectifs qui sont à la fois complémentaires et se renforcent mutuellement :

  • Conservation : Contribuer à la conservation des paysages, des écosystèmes, des espèces et de la diversité génétique.
  • Développement : Promouvoir des activités humaines qui respectent les principes du développement économique, culturel et écologique durable.
  • Soutien : Créer un réseau de soutien composé de chercheurs, de responsables de la gestion de ressources et des gestionnaires de politiques dans le but d’aider les communautés et les des ressources à faire face aux enjeux et inquiétudes liés à la viabilité.

La biosphère, ou « la sphère de la vie » est la couche vivante de la terre où l’eau coule, les plantes poussent et les gens vivent. Les réserves de biosphère ont des frontières géographiques précises. Elles peuvent être situées complètement à l’intérieur des terres, le long des côtes, ou encore, elles peuvent être définies par les frontières des terres humides. La superficie à l’intérieur d’une réserve de biosphère peut varier, toutefois, celle-ci est toujours composée de trois « zones » de base : la région centrale, la zone tampon et la région de transition.

La région totale de la Réserve de Biosphère de Fundy est de 442 250 hectares. Son territoire est situé dans la région supérieure de la côte de la baie de Fundy et s’étend de la région de St Martins, vers l’intérieur de la contrée près de Moncton, jusqu’au marais de Tantramar, à proximité de Sackville.

  • La région centrale : 2 600 hectares
  • La zone tampon : 26 124 hectares
  • La région de transition : 395 552 hectares

La région centrale 

La région centrale est une région qui bénéficie d’une protection à long terme et sert comme point repère. La région est représentative de la réserve de biosphère. Les régions centrales dans les réserves de biosphère sont habituellement des sites protégés essentiels pour favoriser la conservation de la biodiversité, étudier les écosystèmes, lancer des projets de recherche qui n’ont pas d’impact négatif sur l’environnement et mener d’autres types d’activités connexes (comme l'éducation et la sensibilisation du public).

Le Parc national Fundy a été choisi comme région centrale de la Réserve de biosphère de Fundy pour plusieurs raisons. Premièrement, le Parc national Fundy est une région avec une grande superficie non interrompue ayant connu un montant minimal de perturbation humaine au courant des 60 dernières années. Deuxièmement, le parc est protégé sous la législation du gouvernement fédéral. Troisièmement, le parc est dédié à la préservation de l'intégrité écologique de ses terres. Il favorise également un dialogue ouvert avec les gestionnaires des terres adjacentes en ce qui concerne les effets potentiels causés par des projets opérationnels. Le parc gère aussi des projets de restauration d'habitats tant à l’intérieur, qu’à l'extérieur, du parc.

La zone tampon

Les zones tampons entourent ou sont adjacentes à la région centrale des réserves de biosphère. Elles sont gérées de sorte à appuyer les objectifs de conservation de la région centrale. Les zones tampons peuvent être utilisées pour des activités de coopération compatibles avec les pratiques écologiques saines, incluant l’éducation environnementale, les activités récréatives, l’écotourisme et la recherche. Ces régions représentent également une transition entre la façon dont les terres sont exploitées, soit une transition allant allant des terres protégées à des terres qui sont utilisées pour l’extraction de ressources.

Dans la Réserve de biosphère de Fundy, la zone tampon inclut toutes les autres zones protégées, zones de conservation et zones spéciales de gestion qui existent dans la région. La raison derrière l'inclusion de toutes les aires protégées dans la zone tampon est que la plupart existent depuis une période de temps relativement court par rapport au Parc national Fundy. Les stratégies de gestion pour certaines de ces zones tampons protégées évoluent et il y a beaucoup de subjectivité dans le degré de protection et l'utilisation autorisée dans les diverses zones tampons.

La région de transition 

Les régions de transition extérieures dans les réserves de biosphère se composent généralement de collectivités qui soutiennent le développement durable. Les zones de transition favorisent la coopération.

La région de transition dans la Réserve de biosphère de Fundy est constituée de terres provinciales de la Couronne, les terres de la Couronne fédérale, de grandes terres forestières industrielles, de petits boisés privés, de marais endigués et agricoles, de municipalités, de routes, d’autoroutes et de corridors énergétiques.

Les écosystèmes de la baie de Fundy ont grandement souffert sous l’influence de l’activité humaine, ce qui a contribué à modifier le paysage ainsi que la répartition des espèces et leurs habitats. L'objectif principal de la Réserve de biosphère de Fundy, en ce qui concerne sa zone de transition, est de créer un forum multisecteurs pour faciliter l’étude de ces changements et les conséquences environnementales potentielles. Développer et partager des connaissances entre les secteurs des ressources aide à mieux mener des activités de conservation et de restauration de la biodiversité. Les communautés sont également encouragées à utiliser et gérer les ressources de manière durable.