Diffusion d’un épisode sur la Réserve de Fundy dans la série Striking Balance

Publié le 12 octobre 2016

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK – Grâce à la série documentaire de TVO, Striking Balance, qui sera bientôt diffusée, les projecteurs du pays seront braqués sur la Réserve de la biosphère de Fundy (RBF) ainsi désignée par l’UNESCO. La série a fait ses débuts à l’antenne de TVO le 4 octobre et c’est Jim Cuddy de Blue Rodeo qui en assure la narration.

Produite en collaboration avec Conservation de la nature Canada, le réseau Knowledge, Parcs Canada et la Commission canadienne pour l’UNESCO, la série Striking Balance sera diffusée cet automne. On y découvre huit des époustouflantes Réserves mondiales de la biosphère de l’UNESCO qui sont situées au Canada, nous donnant ainsi un aperçu de prodigieuses histoires de découvertes scientifiques et culturelles peu connues qui se passent dans notre vaste pays, si riche en ressources naturelles.

L’équipe de Striking Balance, la Réserve de la biosphère de Fundy et Parcs Canada seront les hôtes d’une diffusion publique de l’épisode portant sur la biosphère de Fundy à compter de 19 h le vendredi 14 octobre ainsi que le samedi 15 octobre au centre Sel et Sapin du parc national Fundy. L’activité est gratuite pour le public, et tous sont invités à venir voir cette fascinante exploration de 50 minutes du saumon de Fundy, de ses gens, des marées, des oiseaux de rivage et des forêts.

Fundy Screening LARGE

« Nous sommes très enthousiastes à la perspective d’accueillir à nouveau l’équipe de Striking Balance pour ce visionnement public de l’épisode », de déclarer Megan de Graaf, la directrice générale de la Réserve de la biosphère de Fundy. « Cela a été une expérience formidable de faire partie d’un projet à l’échelle nationale et une merveilleuse occasion de partager l’histoire de Fundy avec les gens de partout au pays. »

« Le concept de la Réserve de la biosphère était en quelque sorte une révélation pour moi, a déclaré le réalisateur de Striking Balance, Zach Melnick. L’idée que les gens ne sont pas en dehors de la nature, mais qu’ils en font partie a fini par devenir l’élément central de la série Striking Balance. Nous nous sommes promenés dans chaque réserve de la biosphère figurant dans la série et nous avons organisé des visionnements publics des épisodes pour lancer le projet et inviter les communautés locales à voir les épisodes sur grand écran. Nous avons vraiment hâte de montrer aux gens de la région de Fundy les histoires que nous avons captées. »

« L’équipe de Striking Balance a fait un travail formidable pour recueillir certaines des facettes les plus importantes de notre région, en particulier celles qui touchent aux défis auxquels nous faisons face et aux solutions qu’ensemble nous développons », dit Mme de Graaf. « Nous sommes confrontés à des problèmes sans précédent pour ce qui est de la manière dont le changement climatique affecte nos forêts, comment le saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy réagit aux changements à son habitat, comment le syndrome du museau blanc décime nos populations de chauves-souris. Et il y a du travail réellement inspirant qui se fait dans la région pour composer avec ces problèmes. »

L’équipe de Striking Balance a d’abord visité la Réserve de la biosphère de Fundy en octobre 2014 et à nouveau en juillet 2015 afin d’interviewer le personnel et les membres du conseil d’administration ainsi que divers partenaires tels que le Musée du Nouveau-Brunswick, Parcs Canada, le parc provincial de Hopewell Rocks, Conservation de la nature Canada, la Première Nation de Fort Folly et l’Université Mount Allison.

Visitez le site Web de la série Striking Balance, sa page Facebook, et d’autres médias sociaux pour voir les coulisses de la série, des photos, vidéos et commentaires de l’équipe Striking Balance pendant qu’elle parcourt le pays. Il y aura des mises à jour ici sur le site Web de la biosphère de Fundy et sur sa page Facebook.

«Surviving the Fundy Footpath» pourrait mettre pleins feux sur la région de la Réserve de biosphère de Fundy lors du Festival du film de montagne de Banff. Des visionnements en avant-première donneront un aperçu aux gens locaux.

Publié le 17 mai 2016 

La Réseve de biosphère de Fundy, de concert avec l'Association des randonneurs du sentier pédestre de Fundy et VideoBand Productions, est fière de présenter une tournée communautaire de visionnements en avant-première de Surviving the Fundy Footpath - une série de six courts documentaires pour le Web qui suivent les aventures de Bruce Persaud, un citadin originaire de la ville de Toronto n’ayant aucune expérience en camping, alors qu'il tente de compléter l'une des plus difficiles randonnées de plusieurs jours au Canada. Cette série hilarante vous fera sympathiser avec Bruce tout en vous donnant vous-même l'envie de tenter votre propre aventure sur le sentier.

La tournée de visionnements en avant-première aura son lancement officielle le 25 mai 2016 (19 h à 21 h) à la Caserne de la rivière Chocolat à Riverview, incluant une session de questions pour le réalisateur Craig Norris et les vedettes de la série. Les médias sont invités.

Le sentier pédestre de Fundy longe la baie de Fundy sur 60 km entre Saint Martins et Alma, au Nouveau-Brunswick. Le terrain accidenté du sentier traverse 19 ravins, totalisant plus de 3000 m en altitude. Faire de la randonnée sur le sentier pédestre de Fundy équivaut à monter au sommet du mont Washington, à deux reprises.

Sur le sentier pédestre de Fundy, quand vous n'êtes pas en train d’escalader des ravins moussus entourés de forêt dans le brouillard, de vous percher sur le haut d'une falaise, ou de dormir sur une plage, vous êtes en train de vous promener à marée basse sur le fond de mer sculpté par les marées gigantesques de la baie de Fundy. Le sentier est physiquement exigeant et étonnamment difficile. De nombreux randonneurs sont pris au dépourvu lors de leur première tentative de randonnée sur le sentier.

« Dans les dernières années, nous avons vu de plus en plus de randonneurs qui ont dû être secourus sur le sentier pédestre de Fundy », dit la directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy, Megan de Graaf. « Étant donné que notre mandat comprend le renforcement des capacités de nos partenaires et communautés, nous avons entrepris ce projet afin de mieux préparer les randonneurs pour faire l'expérience du sentier pédestre de Fundy, en plus de renforcer la capacité de l'Association des randonneurs du sentier pédestre de Fundy, qui est l’organisme responsable de la gestion du sentier. »

Le scientifique en conservation de la Réserve de biosphère de Fundy, Ben Phillips, explique : « Nous cherchions quelqu'un qui n'avait jamais fait de la randonnée sur le sentier pédestre de Fundy pour notre série de vidéos. Par chance, j'ai rencontré Bruce. Il est originaire de Toronto et il n’avait jamais fait de camping auparavant. Pour lui, une randonnée équivaut à se promener sur un trottoir de béton. Mais, étonnamment, il a accepté d’apprendre sur le tas tout ce qu’il faut savoir pour faire de la randonnée dans la région de Fundy - et que l’on enregistre son expérience sur vidéo. Nous avons mis sur pied une équipe formidable pour bien appuyer Bruce, y compris celui qui a construit le sentier pédestre de Fundy, soit Alonzo Leger, ainsi que son fils Marc Leger qui est le gestionnaire actuel du sentier, le cinéaste Craig Norris de VideoBand Productions et moi-même. »

« Bruce est un gars très sympathique », dit Craig Norris. « Nous rencontrons Bruce dans les premières minutes du film alors qu’il se présente en 10 mots ou moins, et à partir de ce moment-là, impossible de ne pas aimer ce gars. Honnêtement, je pense que des personnages comme Bruce ne viennent qu’une fois dans une carrière de cinéaste. Il était la personne idéale pour introduire le sentier pédestre de Fundy à la planète en entier. »

La randonnée a eu lieu à la mi-août 2015 et a été capturée en vidéo de haute qualité. Au-delà de la survie, et bien entendu, l'amitié et les liens qui se tissent entre les randonneurs qui tentent l'aventure, la série de vidéos démontre, avec des images à couper le souffle, à quel point le sentier pédestre de Fundy est une expérience de randonnée incroyable et unique.

« L'Association des randonneurs du sentier pédestre de Fundy est d’avis que les sentiers offrent un excellent moyen de connecter les gens avec la nature », dit Marc Leger. « Le sentier pédestre de Fundy est un sentier difficile qui lance un beau défi aux aventuriers et amateurs de plein air; ils doivent travailler fort pour être récompensés par chaque paysage à couper de souffle et chaque belle plage le long du sentier. Nous espérions qu'avec du soutien approprié et des conseils, même le randonneur le plus inexpérimenté serait en mesure d’apprécier non seulement le paysage, mais le défi associé au sentier. L’aventure de Bruce a bien confirmé la valeur de ce magnifique sentier qui traverse des paysages absolument spectaculaires. »

Le public dans la région de la Réserve de biosphère de Fundy aura la chance de visionner les vidéos de la série Surviving the Fundy Footpath et faire part de leurs commentaires ce printemps et été, avant que la série soit soumis au Festival du film de montagne de Banff. Le film pourrait ainsi être sélectionné pour faire partie de la 41e édition du Festival du film de montagne de Banff ainsi que de sa Tournée mondiale présentée par Expéditions Monde.

Les vidéos seront ensuite diffusées sur le Web plus tard, lorsqu'elles auront fait le tour des festival de films.

Voir l'affiche ci-dessous pour les dates et lieux des visionnements dans la Réserve de biosphère de Fudy.

SFF Poster May10

Réservez votre billet sur Eventbrite!

Suivez-nous sur Facebook et participez aux discussions 
facebook.com/survivingfundyfootpath/
#SurvivreSentierFundy

Remerciements

Le projet Surviving the Fundy Footpath a été rendu possible grâce à l'appui financier de Mountain Equipment Co-op, Parcs Canada, le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick et le Festival international du cinéma francophone en Acadie.

Nous remercions chaleureusement nos partenaires pour les visionnements communautaires!

riverview  fundypark parks canada inspire  adairs  sentier fundy trail logo

 

 

La Réserve de biosphère de Fundy lance un programme de partenariat.

Publié le 8 mars 2016

La Réserve de biosphère de Fundy (RBF) désignée par l'UNESCO est fière d'annoncer le lancement d'un programme de partenariat, reconnaissant les entreprises et organisations de la région qui appuient le travail de la RBF.

« Depuis l'obtention de la désignation de l'UNESCO comme réserve de biosphère mondiale, la Réserve de biosphère de Fundy travaille de près avec nos communautés locales pour réaliser des projets visant la conservation de la nature et de la culture, le développement durable et le renforcement des capacités », explique Yves Gagnon, Ph.D., président de la RBF.

Afin de bien mener la prochaine phase de son développement, la RBF est heureuse d'annoncer aujourd'hui ses partenaires de 2016 :

« Ces entreprises et organisations ont démontré leur appui en faisant don de ressources, soit monétaire ou en nature, pour appuyer les activités et programmes de la RBF », dit Megan de Graaf, directrice générale de la RBF.

« Nous souhaitons profiter de cette occasion pour remercier publiquement les organisations ci-dessus pour leur dévouement envers la Réserve de biosphère de Fundy. Leur appui nous permet de favoriser la protection de l’environnement, le renforcement des communautés et une économie durable », ajoute M. Gagnon.

La RBF continue de chercher et d'accepter de nouveaux partenaires pour se joindre à son programme de partenariat et contribuer à son financement de base. Les entreprises et les organisations qui se préoccupent autant des gens et de la planète que du profit peuvent trouver plus de renseignements à ce sujet au www.fundy-biosphere.ca/fr/membership/partenariats.html. La RBF offre plusieurs différents niveaux de partenariat qui contribuent à améliorer la visibilité du partenaire chez les résidents et les visiteurs de la région qui ont un intérêt envers ses attractions naturelles et culturelles et suivent ainsi régulièrement les communications de la RBF.

La RBF invite tous ceux et celles qui souhaitent en apprendre davantage sur ses projets et activités, ainsi que son nouveau programme de partenariat, à visiter son site Web à fundy-biosphere.ca.

Une nouvelle ressource pédagogique permet aux étudiants de découvrir les connaissances locales sur les changements climatiques.

Publié le 14 octobre 2015

La Réserve de biosphère de Fundy (RBF) de l'UNESCO souligne la Semaine nationale des sciences et technologies (16-25 octobre 2015) avec une nouvelle ressource pédagogique sur les changements climatiques qui sensibilisera les jeunes aux enjeux environnementaux et développera leur esprit scientifique.

« Les élèves du Nouveau-Brunswick ont tendance à prendre connaissance d’importants évènements scientifiques ou d’activités scientifiques complexes en étudiant ce qui se passe aux États‑Unis ou dans les forêts tropicales du Brésil », dit la directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy, Megan de Graaf. « La Réserve de biosphère de Fundy veut changer cela. Et il n’y a pas de sujet plus pertinent chez nous que les changements climatiques. »

Climate Change in Atlantic Canada (les changements climatiques au Canada atlantique) est un projet multimédia très impressionnant mettant en vedette des entrevues stimulantes avec des experts et citoyens locaux ayant beaucoup de connaissances sur le climat local, comme des apiculteurs, des agriculteurs, des conducteurs de chasse-neige, des pêcheurs, des jardiniers et des aînés des Premières Nations.

ClimateChangeEducationPromoVideo

Description de la série Climate Change in Atlantic Canada :
« Partout au Canada atlantique, les régions côtières et leurs communautés font face à la dure réalité des changements climatiques. La température ainsi que le niveau de la mer augmentent et les tempêtes s’amplifient. Les gens commencent de plus en plus à planifier et mettre en place des mesures d'adaptation aux changements climatiques afin de faire face aux dangers. Voici leurs histoires. »

En 2011, grâce au financement du Fonds en fiducie pour l'environnement du Nouveau-Brunswick, le scientifique en conservation de la RBF, Ben Phillips, a commencé à interviewer des gens qui connaissaient bien le climat local. Il a aussi recensé et analysé des données sur le climat, comme les températures les plus élevées et les plus basses, les dates des tempêtes de neige ainsi que de la fonte des neiges, le nombre de jours de sècheresse, les pluies, leur durée et la hauteur des précipitations, et ce, afin d’expliquer les tendances de notre climat local. Le projet est rapidement devenu une collaboration des plus dynamiques entre la Réserve de biosphère de Fundy et le professeur Ian Mauro (M. Mauro travaillait à l’époque pour la Chaire de recherche du Canada sur les dimensions humaines du changement environnemental, à l’Université Mount Allison et est maintenant professeur agrégé en géographie à l’Université de Winnipeg). En collaboration avec l’équipe du professeur Mauro, de courts documentaires ont été produits, ayant pour but de sensibiliser les gens aux réalités auxquelles font face les communautés côtières, soit des régions qui sont les premières à vivre les dangers des changements climatiques, et comment ces communautés s’adaptent pour faire face aux changements climatiques.

La Réserve de biosphère de Fundy a ensuite développé des plans de leçons pour accompagner chaque vidéo de la série, afin que ces dernières puissent être visionnées et utilisées en salle de classe dans les écoles secondaires.

Mme de Graaf explique : « Nous avons travaillé avec des spécialistes en pédagogie pour déterminer où nos documentaires pourraient mieux faire partie des programmes scolaires au Nouveau-Brunswick et quel serait le moyen le plus efficace d’adapter ces ressources. Nous avons ainsi pu créer d’excellents plans de leçons - à la fois simples et efficaces - que les enseignants peuvent utiliser sans leur exiger trop de préparation. Nous sommes maintenant prêts à faire connaître ces ressources dans le plus d'écoles possible au Nouveau-Brunswick - ainsi que dans l'ensemble des provinces atlantiques. »

Les enseignants peuvent consulter gratuitement les ressources Climate Change in Atlantic Canada en visitant le www.climatechangeatlantic.com. Notez bien qu’elles ne sont disponibles qu’en anglais. Les ressources sont publiées sous le menu « Education » (mot de passe: climateeducation). Les écoles peuvent également communiquer avec la directrice générale de la RBF, Megan de Graaf, en envoyant un courriel à [email protected] et réserver une présentation et session de formation gratuite pour leurs enseignants afin de leur montrer comment utiliser les ressources en salles de classe. De plus amples renseignements sur le projet sont également affichés sur le site Web de la Réserve de biosphère de Fundy au fundy-biosphere.ca/fr/projets/sensibilisation.html.

Découverte des plus vieux pins rouges du Canada atlantique dans une zone naturelle protégée du Nouveau-Brunswick

Publié le 15 juillet 2015

(Communiqué de presse écrit et distribué par le Musée du Nouveau-Brunswick)

Ben phillips July 15 release
Cliquez ici pour d'autres images. 

L’âge de deux pins rouges découverts au Nouveau-Brunswick, soit environ 300 ans, vient tout juste d’être confirmé, ce qui en fait les deux plus anciens exemplaires connus à ce jour au Canada atlantique pour cette essence. Ils ont été découverts il y a deux semaines pendant l’activité Biota NB du Musée du Nouveau-Brunswick, qui s’est déroulée dans la zone naturelle protégée (ZNP) de Nepisiguit.

Ces arbres ont été identifiés par le chargé de cours et dendrochronologiste de l’Université Mount Allison Ben Phillips qui participait à Biota NB 2015. M. Phillips est également le scientifique en conservation de la Réserve de biosphère de Fundy.

« En fait, je cherchais un vieux pin blanc avec d’autres participants de Biota NB quand j’ai repéré un grand pin rouge. Je suis vite allé l’examiner de plus près, explique M. Phillips. Comme je n’avais jamais vu d’écorce aussi noueuse sur un pin rouge, je savais que c’était un exemplaire spécial. Par contre, je m’attendais à ce qu’il soit creux comme beaucoup de très vieux arbres. »

Les zones naturelles protégées telles que celle de Nepisiguit permettent de préserver des forêts anciennes encore existantes dans la province. Les découvertes comme celle qui vient d’être faite revêtent une grande importance parce que, en général, les pins rouges atteignent seulement 150 à 200 ans et que la plupart meurent même beaucoup plus tôt. Épargnés par la tronçonneuse, ces vieillards se sont réensemencés en aval, créant tout un peuplement de vieux pins rouges.

M. Phillips a pu déterminer l'âge de l’arbre grâce à l’analyse de ses anneaux de croissance et à une bonne compréhension de la croissance de cette essence en pleine forêt. À l’aide d’une tarière de Pressler, il a prélevé, entre le centre de l'arbre et l'écorce, une carotte de sondage de la taille d’un crayon.

« Il s’est avéré que l’arbre était solide de part en part et que ses anneaux étaient extrêmement minces et serrés fortement les uns aux autres, explique-t-il. Il était évident que l’arbre avait plusieurs centaines d'années et, quand j’ai levé les yeux, j’ai aperçu un autre pin rouge, presque identique, à seulement quelques mètres. »

Ben Phillips a étudié la dendrochronologie, c’est-à-dire la science des anneaux des arbres, à l’Université Mount Allison il y a plus d’une dizaine d’années. Il n'a jamais auparavant rencontré d’arbres jumeaux centenaires, toutes essences confondues.

« Les zones naturelles protégées du Nouveau-Brunswick préservent une bonne partie du peu de forêts anciennes qui reste dans la province, déclare M. Phillips. Sans cette mesure de protection et cette activité du Musée, je n’aurais eu aucune raison d'aller faire cette exploration. Le fait de connaître maintenant leur existence nous donne une certaine fierté et fait réfléchir à la diminution des forêts du Nouveau-Brunswick. Espérons que cette découverte nous incitera à en faire plus pour sauver les forêts anciennes qui restent parce qu’un monde de créatures peu connues dépend de ces vieux arbres. »

Comme l’explique Donald McAlpine, Ph.D., organisateur de Biota NB et zoologiste provincial auprès du Musée du Nouveau-Brunswick, « Chaque année, nous invitons des chercheurs en biodiversité de toute l’Amérique du Nord à venir découvrir et cataloguer la diversité des organismes vivants de la province. Cette année, nous étions dans la ZNP de Nepisiguit, à côté du parc provincial Mont-Carleton, quand Ben a découvert ces deux pins rouges extraordinaires. D’autres découvertes ont été faites au cours de Biota 2015, entre autres, des espèces de champignons et de vers de terre répertoriées pour la première fois au Nouveau-Brunswick. »

L’édition 2015 de BiotaNB du Musée du Nouveau-Brunswick dans la ZNP de Nepisiguit a été financée, en partie, par le Fonds de fiducie du Nouveau-Brunswick, le ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick, le Fonds de fiducie de la faune du Nouveau-Brunswick et Stantec.

En 2005, M. Phillips avait découvert l’épinette rouge la plus ancienne du monde dans le parc national Fundy. Cet arbre, vieux de plus de 465 années, est encore en vie.

Personnes-ressources :
Caitlin Griffiths ou Aristi Dsilva, Communications et marketing
506-654-7059 ou 506-643-2358
www.nbm-mnb.ca

La Réserve de biosphère de Fundy accueille l’équipe de tournage de Striking Balance (série documentaire pancanadienne).

Publié le 6 juillet 2015

La Réserve de biosphère de Fundy (RBF) sera bientôt une des vedettes d’une série documentaire pancanadienne, soit la série Striking Balance de la chaîne TVO. L’équipe de tournage de Striking Balance - originaire de l’Ontario - est en ce moment de passage dans la Réserve de biosphère Fundy.

Produite en partenariat avec Conservation de la nature Canada, la chaîne Knowledge Network, Parcs Canada et la Commission canadienne pour l'UNESCO, Striking Balance sera diffusée en septembre 2016. La série explorera huit réserves mondiales de la biosphère de l’UNESCO au Canada dont les paysages sont à couper le souffle. Ces épisodes ont pour but de partager les découvertes scientifiques et culturelles étonnantes, mais peu connues, qui ont lieu dans notre vaste pays, si riche en ressources naturelles.

L’équipe de tournage était de passage dans la RBF pour la première fois l’an dernier (août et octobre 2014) pour interviewer le personnel et les membres du conseil d’administration de la RBF, ainsi que divers partenaires, tels que le Musée du Nouveau-Brunswick, le parc national de Fundy, Conservation de la nature Canada, la Première nation Fort Folly, le Musée du comté d’Albert et l'Université Mount Allison.

« Après avoir filmé pendant 18 jours dans la Réserve de biosphère de Fundy l'automne dernier et passé l’hiver à travailler sur le montage des vidéos, nous sommes ravis de pouvoir revenir dans cette région afin de pouvoir capter des images de la flore et la faune de la baie de Fundy dans sa toute sa splendeur d'été, » dit la productrice de la série Striking Balance Yvonne Drebert. « Lors de nos expéditions précédentes, nous nous sommes concentrés sur des entretiens avec des résidents, scientifiques et écologistes de la région. Pour compléter ces histoires, notre tournage du mois de juillet aura pour objet les beaux paysages de la Réserve de la biosphère de Fundy. »

« Il est merveilleux d'avoir l'équipe de Striking Balance parmi nous afin de vraiment mettre en lumière la beauté et la diversité exceptionnelle de la Réserve de biosphère de Fundy, » ajoute la directrice générale de la RBF, Megan de Graaf. « L'équipe sera sûrement en mesure de voir certains de nos Lieux fantastiques, soit les destinations de randonnée les plus populaires et les plus spectaculaires au sein de la réserve de biosphère, que nous continuons à promouvoir. » En effet, le plus récent projet de la RBF a pour but la production de nouvelles vidéos pour aider les gens à découvrir les meilleures destinations de randonnée dans la réserve. Le scientifique en conservation de la RBF, Ben Phillips, ainsi que le propriétaire de VIDEOBAND, Craig Norris, filmeront cet été des images pour produire des vidéos éducationnelles qui aideront les résidents et les visiteurs à faire de la randonnée le long du sentier Fundy.

« Un autre grand projet sur lequel nous pourrons mettre à jour l’équipe de Striking Balance est celui sur l’Avenir des forêts dans la Réserve de biosphère de Fundy, » ajoute Mme de Graaf. L'équipage de tournage de Striking Balance a interrogé le personnel de la RBF et ses principaux partenaires sur ce projet l'an dernier, alors que la RBF menait de la recherche sur la façon dont les changements climatiques vont affecter la composition de la forêt acadienne. Elle venait aussi de planter 2 500 arbres résistants aux changements climatiques dans des endroits clés dans la réserve. La RBF a depuis produit des cartes montrant la composition de la forêt actuelle dans la réserve de biosphère et des projections quant à la composition de la forêt dans le futur, ainsi qu’un dépliant informant les forestiers, propriétaires de lots boisés, municipalités et gestionnaires de pépinières des meilleures espèces d'arbres à planter dès maintenant pour favoriser la santé des forêts à l’avenir. Ces ressources et plus de détails sur le projet sont disponibles ici : http://www.fundy-biosphere.ca/fr/home/forets.html.

Pour un aperçu de ce que les téléspectateurs pourront voir dans la série Striking Balance, veuillez consulter son site Web (www.strikingbalance.ca), sa page Facebook (facebook.com/strikingbalancetv) et ses autres médias sociaux. Vous pourrez y voir des photos, vidéos et commentaires de l’équipe sur le plateau de tournage, alors qu’elle traverse le pays. Des mises à jour sur la série et le projet sur l’avenir des forêts dans la Réserve de biosphère de Fundy seront aussi publiés sur le site Web de la Réserve de biosphère de Fundy (Fundy-Biosphere.ca) et sa page Facebook (www.facebook.com/FundyBiosphereReserve).

Conférence sur l’exploration de la baie de Fundy par Champlain

Le 18 juin, à 19 h, Place Resurgo, à Moncton

Le Musée du Nouveau-Brunswick (MNB) et la Réserve de biosphère de Fundy (RBF), désignée par l’UNESCO, annoncent la présentation de fascinantes nouvelles découvertes entourant la visite de Samuel de Champlain dans la région de la baie de Fundy en 1604.

Aujourd’hui, 18 juin 2015, à une conférence donnée à Place Resurgo de Moncton, Paul Bogaard, Ph. D., professeur émérite de l’Université Mount Allison et membre de longue date du conseil de la RBF, présentera sa reconstitution du voyage de Champlain dans la baie de Fundy en 1604. M. Bogaard nous promet quelques surprises, car il présentera des preuves des arrêts et découvertes de Champlain pendant ce voyage, faits inconnus jusqu’à tout récemment.

Lire le communiqué de presse.

Une exploration de Fundy vue par Champlain - Causerie avec projections donnée par Paul Bogaard

Invitation NBM FBR PaulBogaardPresentation June2015

La Réserve de biosphère de Fundy publie des projections quant à l'avenir des forêts.

Publié le 7 avril 2015

forestsfuture

La Réserve de biosphère de Fundy (RBF) de l'UNESCO publie aujourd'hui les résultats tant attendus de sa recherche menée sur les espèces d'arbres résistantes aux changements climatiques dans le sud du Nouveau-Brunswick.

La RBF a récemment complété une étude quant aux espèces d'arbres indigènes qui ont les meilleures chances de proliférer avec l'évolution du climat prévue au cours des 100 prochaines années, ainsi que celles qui devraient pouvoir s'adapter tant bien que mal et celles dont les nombres vont probablement diminuer. Les espèces d'arbres du nord comme les épinettes, les sapins, les peupliers et les bouleaux feront face à plus d'insectes, de maladies, de conditions météorologiques extrêmes ainsi qu'à de la concurrence avec d'autres espèces, ce qui pourrait contribuer à une croissance plus lente et à un plus haut taux de mortalité. Par contraste, les arbres du sud comme les érables, les chênes, les pins, les hêtres, les pruches et les cerisiers auront une saison de croissance plus longue et devraient donc connaître une croissance plus rapide.

« Il existe de nombreux exemples dans le monde de forêts qui sont déjà affectées par les changements climatiques », dit Ben Phillips, scientifique en conservation auprès de la RBF. « Nous devons nous attendre à ce que les changements climatiques aient des répercussions sur nos forêts locales dès maintenant et que ces effets ne vont que s'aggraver à l'avenir. Vers la fin du siècle, nous aurons fort probablement une forêt très différente que celle que nous connaissons aujourd'hui, si nous ne commençons pas à agir pour contrer les changements climatiques. Maintenant, avec les résultats de cette recherche qui s'ajoutent à la littérature scientifique sur le sujet, nous avons une meilleure idée de ce que nous pouvons faire pour aborder ce problème. »

« Nous avons produit un dépliant qui identifie les huit espèces « gagnantes » qui seront les mieux adaptées et donc les plus résistantes aux changements climatiques, » explique la directrice générale de la RBF, Megan de Graaf. « Ce dépliant décrit les arbres et leurs conditions de croissance préférées, afin que les propriétaires de lots boisés, les forestiers, les municipalités et le grand public sachent quelles espèces d'arbres ils doivent planter et où ils peuvent les planter. »

Alors que le climat évoluera et que les espèces d'arbres moins résistantes aux changements climatiques commenceront à disparaître, la composition de la forêt acadienne dans le sud du Nouveau-Brunswick (ainsi que partout dans les Maritimes) changera également. Cela signifie que la forêt, telle que nous la connaissons aujourd'hui, contiendra moins d'espèces nordiques, et probablement plus d'espèces « gagnantes ». Mais la forêt aura besoin de l'aide des résidents de la région, surtout pour planter ces espèces résistantes.

« En plus du dépliant, nous avons rendu d'autres ressources disponibles sur notre site internet, comme un dépliant électronique, des cartes, des liens vers des guides de plantation d'arbres et un rapport technique, » dit Mme de Graaf. « Jusqu'à maintenant, ce projet s'est principalement centré sur la recherche. La prochaine étape est d'en parler davantage auprès du public et de travailler avec les gens afin de mieux gérer la forêt pour l'avenir. »

Une autre composante du projet de recherche portait sur les corridors forestiers. Quand les changements climatiques et la déforestation amincissent la forêt, la faune peut se trouver emprisonnée. « Certains oiseaux peuvent facilement voler d'un îlot d'arbres à un autre, mais les animaux comme les tortues, les écureuils volants et les grenouilles ont besoin de corridors forestiers continus afin de se déplacer et survivre aux changements climatiques, » révèle M. Phillips. « Nous travaillons avec d'autres organismes pour tenter d'établir des corridors forestiers en nous basant sur des régions ayant des arbres résistants aux changements climatiques, ce qui permettra aux plantes et aux animaux de se déplacer librement autour de la RBF ou vers et depuis la Nouvelle-Écosse. Il s'agit des tous débuts d'une nouvelle approche et façon de penser. Nous en avons encore beaucoup à apprendre ! »

Le projet a été financé par le programme de financement communautaire ÉcoAction
d' Environnement Canada, la Fondation Gosling et le Fonds en fiducie pour l'environnement du Nouveau-Brunswick. Le dépliant et les ressources additionnelles sont disponibles ici : http://www.fundy-biosphere.ca/fr/home/forets.html.

La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO devient membre du Réseau mondial des réserves de biosphère insulaires et côtières.

Publié le mercredi 4 février 2015

La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO (RBF) étend sa portée internationale en tant que nouveau membre du Réseau mondial des réserves de biosphère insulaires et côtières, un réseau de vingt réserves de biosphères insulaires et côtières.

Créé en 2012, le Réseau mondial des réserves de biosphère insulaires et côtières étudie, met en œuvre et partage des stratégies permettant aux îles et régions côtières à préserver leur biodiversité et patrimoine, favoriser le développement durable et s’adapter aux effets des changements climatiques. Un des sièges sociaux du réseau sur l'île de Jéju (Corée du Sud) mène de la recherche sur les changements climatiques, tandis que l'autre siège social sur l’île de Minorque (Espagne) se spécialise dans le développement durable.

« Les réserves de biosphère insulaires et côtières à travers le monde ont des caractéristiques naturelles, culturelles, socioéconomiques et politiques différentes. Malgré cela, elles ont aussi des défis similaires qui peuvent être abordés de façon commune, » déclare la directrice générale de la RBF, Megan de Graaf. « Les changements climatiques et le développement durable sont des enjeux qui préoccupent la Réserve de biosphère de Fundy et pour lesquels nous, et nos communautés, avons développé une certaine expertise. Par exemple, nos vidéos mettant en vedette le savoir local sur les changements climatiques et le matériel pédagogique qui les accompagne, ainsi que nos Lieux fantastiques faisant la promotion du tourisme durable, sont des projets qui pourraient être partagés avec et reproduits par d'autres réserves de biosphère. »

« L’adaptation des régions côtières aux changements climatiques est un défi qui préoccupe beaucoup la RBF, » ajoute le président de la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO, Yves Gagnon. « Nous allons bénéficier de travailler avec des collègues qui font face à ce problème dans d'autres régions du monde tout en partageant certaines des mêmes caractéristiques environnementales, écologiques et sociales exceptionnelles que la région de Fundy. Le conseil d'administration de la RBF est très fier que notre directrice générale, Megan de Graaf, ait été invitée en tant que conférencière à la prochaine rencontre internationale du réseau. »

La Réserve de biosphère de Fundy est actuellement la seule réserve de la biosphère au Canada à se joindre au Réseau mondial des réserves de biosphère insulaires et côtières. Mme de Graaf participera à la prochaine rencontre du réseau qui aura lieu à La Valette (République de Malte) au mois de mars. Le réseau organise des réunions annuelles, où les questions spécifiques aux réserves de biosphère insulaires et côtières sont abordées de manière pratique et stratégique. Les réserves de biosphère insulaires, ainsi que les réserves de biosphères côtières, comme la Réserve de biosphère de Fundy, sont particulièrement vulnérables aux changements climatiques, dont les impacts, dans de nombreuses régions, contribuent de plus en plus à la pauvreté, aux catastrophes naturelles, au dépeuplement, à la perte des cultures traditionnelles et aux effets nuisibles des espèces envahissantes.

Membres actuels du réseau :

  • Mata Atlantica, Brésil
  • Fundy, Canada
  • Juan Fernandez, Chili
  • Îles Nanji, Chine
  • Mont Kuwol, Corée du Nord
  • Archipel de l’ouest de l’Estonie, Estonie
  • Archipel finlandais, Finlande
  • La Selle, Haïti
  • Île Siberut, Indonésie
  • Portland Bight, Jamaïque
  • Yakushima, Japon
  • Islas del Golfo de California, Mexique
  • Palawan, Philippines
  • Santana Madeira, Portugal
  • Gochang, Corée du Sud
  • Jéju, Corée du Sud
  • Shinan Dadohae , Corée du Sud
  • Îles Komandorski, Russie
  • Île de Principe, Sao Tomé-et-Principe
  • El Hierro, Espagne
  • Fuerteventura, Espagne
  • Gran Canaria, Espagne
  • Lanzarote, Espagne
  • La Palma, Espagne
  • Minorque, Espagne
  • St Mary’s, Saint-Kitts-et-Nevis
  • Cat Ba, Vietnam

 

La Réserve de biosphère de Fundy  fera l’objet d’une série documentaire pancanadienne.


Publié le 1er octobre 2014

La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO sera l'hôte d'une équipe de tournage de l'Ontario à compter du 2 octobre 2014. L’équipe sera dans la région pour lancer le tournage d’une série de 8 documentaires de 50 minutes chacun, intitulée Striking Balance, pour la chaîne TVO. Cette série documentaire explorera huit réserves mondiales de la biosphère de l’UNESCO au Canada dont les paysages sont à couper le souffle.

Produite en partenariat avec Conservation de la nature Canada, la chaîne Knowledge Network, Parcs Canada et la Commission canadienne pour l'UNESCO, Striking Balance a pour but de partager les découvertes scientifiques et culturelles étonnantes, mais peu connues, qui ont lieu dans notre vaste pays, si riche en ressources naturelles.

Little Salmon River

« La Réserve de biosphère de Fundy est très riche au niveau de sa culture, de son histoire et de son environnement, » dit Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy. « Il est clair pour tous ceux qui vivent dans cette région que c'est un endroit tout à fait spécial et d'une beauté exceptionnelle. La série Striking Balance va montrer toute sa splendeur. »

L'épisode sur la Réserve de biosphère de Fundy mettra en vedette les chercheurs passionnés, les aînés, les résidents, les étudiants, les groupes communautaires et les entrepreneurs qui luttent pour trouver un équilibre entre la conservation de l'environnement et la prospérité économique.

« La Réserve de biosphère de Fundy agit comme un laboratoire pour le développement durable, » ajoute de Graaf. « Nous travaillons de façon continue avec nos communautés sur des thèmes bien importants, tels que l’adaptation aux changements climatiques, le tourisme durable et la promotion du patrimoine culturel, afin d’aider à renforcer les capacités de nos communautés et protéger l’environnement. »

Le travail mené par la Réserve de biosphère de Fundy quant à l’adaptation aux changements climatiques et la gestion des forêts sera présenté en détail dans une des épisodes de Striking Balance.

Prosser Ridge Lookout

« Nous avons fait des recherches sur l'avenir des forêts locales pour identifier les arbres qui peuvent être les plus résistants au changement climatique, » explique Ben Phillips, scientifique en conservation à la Réserve de biosphère de Fundy. « Nous sommes en train de transmettre ces connaissances à nos communautés, de sorte que les forestiers urbains, les propriétaires de lots boisés et les planificateurs puissent prendre des décisions éclairées au sujet de nos forêts. »

Divers partenaires de la Réserve de biosphère de Fundy, tels que le Musée du Nouveau-Brunswick, le parc national de Fundy, Conservation de la nature Canada, la Première nation Fort Folly et l'Université Mount Allison, ainsi que leurs activités, seront également en vedette dans l'épisode.

« Des saumons aux chauves-souris, cet épisode explorera des projets de recherche bien intéressants menés par des experts locaux, » poursuit Phillips. « L’équipe de tournage va même inclure les étudiants de l'Université Mount Allison qui se penchent sur les effets des changements climatiques sur nos forêts locales. Ces étudiants essayent de mieux comprendre l’épidémie de scolytes qui tue les épinettes rouges en analysant les anneaux de croissance des arbres. »

Les résidents de la région ainsi que les visiteurs sont donc invités à consulter le site Web de la Réserve de biosphère de Fundy à Fundy-Biosphere.ca et à visiter sa page Facebook. Pour un aperçu de ce que les téléspectateurs pourront voir dans la série Striking Balance, veuillez consulter la page Facebook de la série, facebook.com/strikingbalancetv et ses autres médias sociaux. Vous pourrez y voir des photos, vidéos et commentaires de l’équipe sur le plateau de tournage, alors qu’elle traverse le pays à la découverte des histoires canadiennes qui changeront votre perception du monde naturel et de votre place, en tant qu’humains, sur la Terre.

Est-ce que la forêt acadienne peut survivre aux changements climatiques ?

Publié le 5 août 2014

(Ateliers en plein air gratuits pour le public en août)

Dans le cadre de son projet des corridors forestiers résistants aux changements climatiques, la Réserve de biosphère de Fundy a identifié les espèces d'arbres résistantes aux changements climatiques et trouver, à l'aide de cartes, les endroits où ces espèces seraient les plus susceptibles à survivre, voir prospérer, à long terme dans la réserve, soit un territoire mesurant plus de 430 000 hectares ‪qui se situe dans la région supérieure de la côte de la baie de Fundy. Ce territoire s'étend de la région de St Martins, vers l'intérieur de la contrée près de Moncton, jusqu'au marais de Tantramar à proximité de Sackville.

Cet été, nous avons planté 2 500 arbres résistants aux changements climatiques, afin de créer des corridors forestiers entre les aires protégées de la Réserve. Ces corridors permettront à la faune de circuler plus librement et aideront les forêts à prospérer face aux changements climatiques.

Ci-dessous, vous trouverez de l'information sur des ateliers en plein air que nous offrons gratuitement au mois d'août afin de communiquer les résultats de notre recherche au public et inviter les communautés ainsi que les propriétaires fonciers locaux à planter des arbres résistants aux changements climatiques sur leurs terres.

Workshop Poster FBR

Le projet des Lieux fantastiques: un bon remède au trouble déficitaire de la nature

Publié le 3 juillet 2014

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO vient de terminer le lancement d'une série de 8 vidéos mettant en vedette certains de ses Lieux fantastiques, ce qui sans doute incitera les visiteurs et les résidents de passer du temps en plein air cet été pour découvrir les trésors cachés de la région.

Grâce à un nouveau site Web interactif - FBRAmazingPlaces.ca - il est désormais possible non seulement de découvrir des paysages fantastiques et phénomènes naturels de la Réserve de biosphère de Fundy par le biais de vidéoclips de style Planète Terre, mais aussi d’avoir accès à des cartes, des descriptions de sentiers et des informations Google Earth sur chaque destination afin de bien planifier une randonnée, du camping et des excursions d'une journée pour visiter chaque lieu fantastique. Le nouveau site Web et les vidéos sont les résultats d'une collaboration entre Craig Norris de VIDEOBAND et le coordonnateur de la conservation de la RBF Ben Phillips et ont été rendus possibles grâce au soutien financier de Mountain Equipment Co-op, du Ministère de la Santé et des Communautés inclusives du Nouveau-Brunswick et de Parcs Canada. Les vidéos ont été lancées publiquement au printemps dernier, avec une nouvelle vidéo dévoilée chaque semaine du mois de mai à la fin juin 2014. Toutes les vidéos et le contenu connexe pour chaque destination sont donc maintenant disponibles sur le site Web - juste à temps pour que les gens puissent commencer à planifier leurs activités estivales et leurs vacances.

AmazingPlacesHomepage FR

Le site Web des Lieux fantastiques permet de visionner de courts documentaires de la nature tout à fait spectaculaires et mettant en vedette la beauté ainsi que la flore et la faune de chaque destination.

AmazingPlacestraildescription FR

GoogleEarthFR

Des informations détaillées sur les sentiers aident les gens à planifier une randonnée, du camping et des excursions d'une journée pour visiter chaque Lieu fantastique. On y trouve des informations pertinentes, telles que le niveau de difficulté, l'accès aux sites de camping et l’accès à de l'eau potable. Des cartes Google Earth permettent même aux visiteurs de parcourir le sentier et voir sa topographie avant de partir à l’aventure.

« Nos Lieux fantastiques encouragent les gens à passer plus de temps à l'extérieur, à la découverte de tous ces endroits merveilleux que nous avons tout près de chez-nous », dit Ben Phillips, coordonnateur de la conservation de la RBF. « Un rythme de vie bien occupé, un bombardement de la publicité et trop de temps passé devant l'écran causent ce que les chercheurs appellent le trouble déficitaire de nature. Passer de moins en moins de temps à l'extérieur a souvent des répercussions sur la santé physique et nous reconnaissons maintenant que les répercussions sur la santé mentale sont aussi énormes. La recherche montre que le cerveau humain entre dans un état de bien-être et de réparation quand on fait du plein air. Dans le cadre de ce projet, nous rejoignons les gens à partir de leurs écrans en leur montrant des vidéos qui les inspirent à reprendre contact avec la nature. »

« Nos espérons que le projet favorisera le désir de vouloir respecter et protéger davantage la nature, ce qui est tout à fait en ligne avec notre travail de conservation, de développement durable et renforcement des capacités de nos communautés », ajoute la directrice générale de la RBF, Megan de Graaf. « Nos Lieux fantastiques ont déjà suscité énormément d'intérêt de la part du public, si bien que nos collègues dans d’autres réserves de la biosphère au Canada, notamment en Ontario, ont exprimé un intérêt à mettre en œuvre une initiative similaire dans leurs propres régions. »

Les résidents ainsi que les visiteurs de la région sont donc invités à découvrir les Lieux fantastiques de la Réserve de biosphère de Fundy à FBRAmazingPlaces.ca. La Réserve de biosphère de Fundy invite également les gens à partager des photos de leurs visites aux Lieux fantastiques sur sa page Facebook.

La directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO est l’une des déléguées canadiennes participant à une rencontre de l'UNESCO.

Publié le 2 juin 2014

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO est fière d'annoncer que sa directrice générale, Megan de Graaf sera l'une des trois déléguées canadiennes à la 26e rencontre du Conseil international de coordination du Programme sur l'Homme et la biosphère de l’UNESCO, qui aura lieu les 10-13 juin à Jönköping, en Suède.

En plus de diriger les succès de la Réserve de biosphère de Fundy au cours des deux dernières années et demi, Mme de Graaf a été de plus en plus active dans les réseaux de réserves de biosphère nationaux et internationaux. Son invitation à participer à cette importante conférence internationale démontre à quel point les initiatives de la Réserve de biosphère de Fundy, comme le projet des Lieux fantastique, le programme d’adhésion à la Charte et la recherche menée sur les effets des changements climatiques locaux, sont réputées sur le plan national et international.

« J’ai bien hâte de travailler avec mes deux partenaires canadiens afin de nouer des relations solides avec nos collègues du monde entier », explique la directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy, Megan de Graaf. « J'espère aussi positionner Fundy comme une réserve de biosphère dont les projets sont dynamiques et les collectivités engagées, soit un modèle pour d'autres réserves de biosphère à travers le monde. »

Depuis qu'elle a été désignée comme Réserve mondiale de biosphère de l’UNESCO en 2007, la Réserve de biosphère de Fundy a été en mesure d’attirer une attention internationale sur la beauté de ses paysages naturels et sur ​​l'importance de la conservation dans sa région. La présence de Mme de Graaf lors de la conférence pourrait aider à établir de nouveaux partenariats pour propulser la RBF encore plus loin dans les années à venir.

Le Conseil international de coordination du Programme sur l'Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO se réunit chaque année pour prendre des décisions importantes concernant les standards internationaux et les politiques du programme MAB, y compris les nouveaux sites pour le Réseau mondial de réserves de biosphère de l'UNESCO.

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO souhaite la bienvenue à deux nouveaux membres dans son conseil d’administration et fait le bilan des succès de la dernière année lors de son AGA. 

Publié le 13 mai 2014

La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO est fière d’annoncer l’entrée en fonction de deux nouveaux membres dans son conseil d'administration, Guy Gautreau et Denise Roy. Les nouveaux administrateurs ont été élus lors de l'Assemblée générale annuelle de la RBF, qui a eu lieu au centre Molly Kool le 10 mai 2014 dans le village d’Alma au Nouveau-Brunswick.

Guy Gautreau est originaire du village de Memramcook, et son expérience en tant qu’animateur communautaire pour la municipalité ainsi que son intérêt envers les produits alimentaires locaux et la randonnée seront des atouts pour le conseil d’administration. Denise Roy se joint au conseil depuis la région du Grand Moncton et s’intéresse à la conservation de la nature. Ses connaissances et son enthousiasme seront bien mis à profit au sein du conseil d’administration.


Quelques membres du conseil d’administration et du personnel de la Réserve de biosphère de Fundy ont profité de l’occasion pour faire une randonnée dans le parc national Fundy, tout juste avant l'AGA.

« Nous sommes très heureux d'accueillir nos deux nouveaux membres dans notre conseil d’administration », dit le président de la RBF, le Dr Yves Gagnon. « Je suis très fier du travail accompli cette année par notre conseil d'administration et nos employés. Le profil de la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO continue de croître. Elle maintient une présence et offre du leadeurship au sein du réseau des réserves de biosphères sur la scène nationale et internationale. »

« Nous avons connu bien des succès cette année et beaucoup d’intérêt du public envers la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO », ajoute la directrice générale Megan de Graaf.


Le président de la RBF Yves Gagnon, le gestionnaire des programmes de conservation Ben Phillips et la directrice générale Megan de Graaf prennent une pause pour admirer le paysage dans un des Lieux fantastiques de la RBF, soit le belvédère Squaw’s Cap, dans le parc national Fundy.

En effet, un documentaire de la RBF, The Whitney Journals, fut présenté au Musée royal de l'Ontario et a reçu le prix Phoenix du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick. Le film fait partie d'une série de courtes vidéos documentaires sur le changement climatique au Canada atlantique, produite avec le Dr Ian Mauro et qui sera utilisée dans les écoles secondaires afin de donner aux élèves l'occasion d'apprendre sur les changements climatiques par le biais d’observations de la nature faites par de citoyens locaux. (www.climatechangeatlantic.com)

De plus, de courtes vidéos de style Planète Terre mettant en lumière certains Lieux fantastiques uniques de la RBF ont été présentées dans le magazine Canadian Geographic Travel et trois de ces vidéos ont été projetés au festival du film Silver Wave. Les vidéos ont été lancées ce printemps : une nouvelle vidéo est dévoilée chaque semaine en mai et juin 2014 (FBRAmazingPlaces.ca). Le projet des Lieux fantastiques a pour but de favoriser la conservation de la nature, l’exploration en plein air, et le tourisme durable dans la région. La RBF estime que les vidéos favoriseront aussi de l’émerveillement envers la beauté de la région et que les résidents et les visiteurs de la Réserve de biosphère de Fundy deviendront donc ainsi des champions de la région.

Tous les projets entrepris en 2013-14 sont présentés dans le rapport annuel de la RBF, disponible ici

L'AGA a eu lieu dans le cadre d’une journée portes ouvertes en partenariat avec le centre Molly Kool.  Les membres des deux conseils d'administration ont pu bâtir des liens lors d’une randonnée dans le parc national Fundy et un repas de style potluck. Les membres des communautés avoisinantes dans la baie de Fundy ont été invités à venir visiter le centre Molly Kool qui a été récemment rénové, ainsi que de se renseigner sur les projets menés par les deux organisations. 

  


Les participants de l'AGA ont eu droit à une représentation théâtrale improvisée. Des comédiens déguisés en costumes de l'époque ont fait vivre l'histoire de la capitaine Molly Kool et du village d'Alma par le biais d’histoires, de chansons et de la danse. Le tout avait pour but de donner un avant-goût de cette nouvelle pièce de théâtre, le Kitchen Party, qui sera présentée au centre Kool Molly cet été.

Vous êtes invités à l'AGA 2014

Publié le 10 mai 2014

Vous êtes invités à l'Assemblée générale annuelle 2014 de la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO, le samedi 10 mai 2014, en partenariat avec le centre Molly Kool.

L'évènement commence à 10 h avec une randonnée en famille dans le parc national Fundy. L'Assemblée générale annuelle aura lieu dans l'après-midi après un repas de groupe de style potluck (apportez seulement des amuse-gueules).

Tous sont les bienvenus. Amenez votre famille et vos amis!

Invitation AGA 2014 Reserve Biosphere Fundy

La Réserve de biosphère de Fundy lance aujourd'hui une série de vidéos à propos les Lieux fantastiques

Publié le 25 avril 2014

Cette série de courts documentaires sur la nature présente de magnifiques destinations pour la randonnée dans la Réserve de biosphère de Fundy. Le premier épisode sera lancé le vendredi 2 mai 2014 et de nouveaux titres seront publiés tous les vendredis pendant 8 semaines. Abonnez-vous à notre chaîne YouTube afin de recevoir des notifications par courriel quand de nouveaux épisodes sont ajoutés.

Plus de 350 km de sentiers ont été créés à travers la Réserve de biosphère de Fundy depuis les années 1950. Le long de ces sentiers, 50 Lieux fantastiques vous font découvrir ce que la nature a de meilleur à offrir dans cette extraordinaire région côtière. Vous pouvez maintenant avoir un véritable aperçu de ces trésors locaux avant de les visiter en regardant la série de documentaires sur les Lieux fantastiques. Huit vidéos ont été réalisées en prévision de la saison de la randonnée 2014, et d'autres y seront ajoutées plus tard.

Les gens sont fascinés par le paysage de cette région depuis des siècles. Le projet des Lieux fantastiques a été mis sur pied afin que ces endroits demeurent sauvages et naturels. En fournissant un guide pour visiter ces lieux, le projet vise à inciter les gens à apprécier et vouloir protéger non seulement nos destinations les plus prisées, mais les paysages du monde entier. Il n'y a pas de meilleure façon pour vous de créer un lien profond avec la Terre que de faire de la randonnée par-dessus ses racines et ses roches, de respirer l'air frais, de sentir les battements de votre cœur et de faire l'expérience de la nature à l'état sauvage d'un Lieu fantastique.

Visitez www.FBRAmazingPlaces.ca.ca pour voir les vidéos et pour suivre le projet.

Célébrons Mary Majka

Publié le 17 février 2014

La Réserve de biosphère de Fundy, une désignation de l'UNESCO, souhaite reconnaître l'héritage impressionnant de la naturaliste et activiste sociale Mary Majka, à l'occasion de son décès à l'âge de 90 ans.

"Madame Majka a laissé une marque indélébile sur les gens et l'environnement de cette région," a dit Dr. Yves Gagnon, président de la Réserve de biosphère de Fundy. "Plusieurs de nous au Nouveau-Brunswick avons travaillé pendant de nombreuses années en conservation et en développement durable en ayant Madame Majka comme modèle de passion, de conviction et de succès."

"L'héritage de Madame Majka est de nous pousser à se surpasser," a ajouté Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy. "Nous avons pu voir comment sa ténacité a pu mener à une meilleure protection des espèces telles que les oiseaux de rivage du haut de la Baie de Fundy. À cause de ses efforts soutenus, les visiteurs et résidents de cette région ont accès à du matériel d'interprétation à propos de ces oiseaux en voie de disparition, de même que de l'information sur les approches éthiques lorsqu'on visite ces zones fragiles."

En plus de son engagement envers la protection de l'environnement, Mary Majka était fortement engagée à préserver la culture historique de la région. Ken Kelly, membre du conseil de la Réserve de biosphère de Fundy et président du projet Captain Molly Kool, souligne que Mary a aussi joué un rôle déterminant dans ce projet. "Du début, elle a reconnu l'esprit pionnier de Molly Kool en matière de droit des femmes, et que son héritage devrait être reconnu pour les générations futures. Capitaine Kool a été une grande néo-brunswickoise et une icône pour le statut des femmes, tout comme Mary l'a été pour ce qu'elle nous laisse."

Le personnel et le Conseil d'administration de la Réserve de biosphère de Fundy désire transmettre ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Madame Majka, tout en émettant le souhait de voir son influence et son héritage se poursuivre pour les générations futures.

Le documentaire The Whitney Journals présenté au ROM

Publié le 19 octobre 2013

L'exposition Carbone 14 : Le climat comme culture a été inaugurée au Musée royal de l'Ontario (ROM) à Toronto le 19 octobre. Carbone 14 : Le climat comme culture présente les changements climatiques, un problème de plus en plus grave à travers le monde, sous le regard de scientifiques et d'artistes. Elle présente également des informations sur les connaissances locales de citoyens envers les changements climatiques recueillies l'an dernier par le personnel de la RBF travaillant de concert avec le Dr Ian Mauro de l'Université Mount Allison. En effet, notre documentaire The Whitney Journals qui relate les observations de la nature enregistrée par la famille Whitney depuis près de 40 ans au niveau de la météo, la migration des oiseaux, la végétation et autres indicateurs environnementaux au sud-est du Nouveau-Brunswick suscite un intérêt tout particulier. L'exposition de la ROM pose la question suivante : En quoi l'environnement change-t-il la culture ? En quoi la culture change-t-elle l'environnement ?

IMAG0137Cette visiteuse regarde les videos crée par Prof Ian Mauro, Craig Norris, et Ben Phillips (Réserve de biosphère de Fundy) qui expliquent les changements climatiques de la région de l'atlantique. Ces vidéos incluent notre film The Whitney Journals. L'exposition reste ouverte jusqu'à le 2 février 2014.

La RBF est attribué le prix phénix

Publié le 17 septembre 2013

La Réserve de biosphère de Fundy a été attribué le prix phénix hier par le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick à l'AGA du dernier. Ce prix nous a été accordé pour notre travail sur les changements climatiques via le vidéo The Whitney Journals. On vous remerci tous!

IMG 0930Giselle Balker du RENB présente le prix phénix 2013 à Megan de Graaf, directrice générale de la RBF.

Fundy fera l’objet de courts documentaires du style Planète-Terre.  

Publié le 21 août 2013

Aujourd'hui, la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO a lancé sa toute première vidéo des Sentiers et Lieux fantastiques. Tournée dans le parc national de Fundy, elle présente les chutes Dickson en utilisant des techniques de tournage à la fine pointe de la technologie similaires à celles de la série populaire de documentaires sur la nature de la BBC, Planète Terre.

« Nous sommes très fiers de la vidéo des chutes Dickson », déclare Craig Norris, directeur de la photographie pour ce projet, ainsi que propriétaire de VIDEOBAND productions.

« Nous présentons aux téléspectateurs des petits nids d'oiseaux perchés sur les murs moussus de la gorge le long des chutes. Non seulement peut-on y voir un gobe-mouche nourrir ses poussins, mais on y voit aussi les battements d’ailes des parents dans le nid au ralenti. Nous avons ralenti 10 fois les mouvements des oiseaux, ce qui démontre vraiment leur étonnante agilité. »

Le super ralenti est l'une des nombreuses techniques de pointe employées pour cette série de courts documentaires.  « Nous faisons beaucoup appel à l’innovation pour ce projet; deux bons exemples sont notre grue de 18 pieds et notre appareil qui nous permet d’enregistrer en mode time lapse tout en contrôlant les mouvements », explique Norris.

« La grue est un bras d'acier de 18 pieds avec tête robotisée. C'est un peu comme utiliser un hélicoptère pour enregistrer des images fluides avec la caméra en la faisant passer par dessus des choses comme des chutes d'eau », ajoute Norris.

« Notre gamme d'équipements nous donne beaucoup d'options sur le terrain ; la grue nous donne une vue d’œil d’oiseaux, les caméras sous-marines adoptent le point de vue des poissons dans les rivières et l’appareil time-lapse nous permet d’accélérer le temps, afin de montrer en quelques secondes le cycle des marées de la baie de Fundy. En combinant toutes ces techniques, nous donnons à nos téléspectateurs une nouvelle perspective des lieux  », déclare le cinéaste âgé de 33 ans.

Selon Ben Phillips, co-directeur du projet et coordonnateur de la conservation pour la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO, quoique la nouvelle génération d’équipements cinématographiques comprenne des appareils qui sont plus portables que jamais, cela ne signifie pas que transporter l’équipement à des endroits éloignés est facile.

« Avec tout l’équipement cinématographique ainsi que l’équipement de camping, nous emportons  environ quatre cents kilos de matériel dans la forêt. Nous comptons sur le personnel de la Réserve de biosphère de Fundy et sur l’aide des organisations telles que Parcs Canada ainsi que des bénévoles pour nous aider à accéder aux Lieux fantastiques », dit Phillips.

L'isolement des lieux fait partie de l'attrait selon Norris. « Nous devons faire de la randonnée de cinq à dix kilomètres, notre équipement est lourd, et, honnêtement, il faut bien du travail pour emporter le tout à un endroit comme les chutes Moosehorn. Mais une fois que nous y arrivons et que, à la lueur du coucher de soleil, nous installons la grue de 18 pieds sur le bord des chutes, nous réalisons que nous faisons partie de quelque chose qui n'a jamais été fait auparavant et nous reconnaissons que nous avons la chance de créer une vidéo qui peut réellement rendre justice à ces lieux. »

Selon Phillips, l'intention de chaque vidéo est d'expliquer les caractéristiques importantes de chaque lieu fantastique. « Les vidéos explorent une grande variété d'espèces animales et végétales intéressantes comme le saumon atlantique de l’intérieur de la baie de Fundy qui est en voie de disparition, le bécasseau et les autres incroyables oiseaux du rivage, des animaux comme le grand héron bleu et le castor, des vieux arbres géants, de nombreux insectes tout à fait étranges et merveilleux, de minuscules mousses et lichens, des plantes carnivores… Il y a vraiment beaucoup de choses à explorer dans la Réserve de biosphère de Fundy. »

Phillips, qui est également un instructeur à l'Université Mount Allison et a étudié en géographie physique, a choisi de mettre en évidence cet aspect dans la série de vidéos. « Nous regardons et expliquons la formation de certains de ces endroits en expliquant pourquoi ils existent. Les vidéos explorent la formation des éléments du paysage comme les tourbières, les chutes d’eau, les moraines glaciaires, les deltas et les vasières. »

Le projet des Sentiers et Lieux fantastiques a été initialement lancé au printemps 2011 comme un outil d’engagement du public axé sur la nature. « Nous avons cartographié l'ensemble des sentiers officiels de la Réserve de biosphère de Fundy et ensuite choisi 50 endroits incroyables le long de ces sentiers », explique Phillips. « Chaque lieu fantastique est indiqué par un panneau avec un code QR pour les téléphones intelligents menant à une page d'interprétation sur le Web, afin que les visiteurs puissent avoir accès à l’information sur le lieu même. »

Le projet est devenu l'activité principale de la Réserve de biosphère de Fundy au cours des dernières années. « Notre mandat est d'appuyer la conservation, le développement durable et le renforcement des capacités. Ce projet maille bien ces objectifs de manière transparente », confie Megan de Graaf, directrice générale de la RBF.  « La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO a lancé le projet Sentiers et Lieux fantastiques afin de promouvoir ces sites naturels et paysages étonnants et afin d’encourager les gens à les visiter. »

Selon Phillips, il y a plusieurs raisons pour lesquelles le projet a été mis sur pied. « Nous voulions que les gens établissent des liens plus étroits avec la nature et nous voulions leur donner une nouvelle façon cool de se renseigner sur la conservation locale. De plus, encourager les gens à faire de la randonnée est un excellent moyen de promouvoir des saines habitudes de vie et c'est évidemment un excellent outil pour les exploitants d'entreprises touristiques. »

La version 2.0 du projet comprend tous les mêmes objectifs, mais se concentre sur du contenu vidéo de haute qualité. « La vidéo sur le Web nous offre la possibilité de rejoindre les gens à leur gré et de leur montrer toute la diversité intéressante que les Sentiers et Lieux fantastiques ont à offrir. »

Cette version du projet a été financée par Mountain Equipment Co-op et Parcs Canada. Le parc national de Fundy, le Dr Ian Mauro, titulaire de la Chaire de recherche du Canada à l'Université Mount Allison et The PostMan Post-Production Studio ont également fourni un soutien en nature.

Jusqu'à présent, l'équipe a terminé le tournage à huit endroits et souhaite en compléter plusieurs autres avant la tombée de la première neige. Selon Phillips, le test le plus difficile est à venir. « Il y a des endroits isolés au Nouveau-Brunswick si étonnants que la plupart des gens ne croiraient même pas qu'ils existent. Le canyon Walton-Glenn est notre prochain et plus grand défi. Emporter tout notre équipement jusqu’au site du Eye of the Needle va être toute une expédition ! »

La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO lance un documentaire sur les changements climatiques locaux

Publié le 18 juin 2013

La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO à célèbré le lancement du documentaire The Whitney Journals dans le cadre de son assemblée générale annuelle qui à pris lieu en soirée le 17 juin. Le documentaire explore les observations de la nature enregistrées pendant près de 40 ans par la famille Whitney de la région de Sussex. L’analyse de leurs observations démontre les effets du changement climatique sur l’environnement local.

« La famille Whitney a pris soin d’enregistrer une variété d'observations importantes de la nature sur leur ferme au cours des 40 dernières années », explique Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO. « Lee et Alice Whitney sont des amis de ma famille depuis des années et ils ont hâte de voir leurs
journaux d’observations de la nature utilisés pour un tel projet. »

Lorsque la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO a commencé ce projet, il y a deux ans, les responsables du projet ont réalisé que beaucoup d'informations importantes liées à la nature avaient été recueillies au fil des ans par des gens qui résident à l'intérieur et autour de la Réserve de biosphère de Fundy. Avec cette vidéo, la Réserve de biosphère de Fundy met en évidence le fait que les citoyens peuvent eux aussi être des scientifiques et des experts sur les changements qui ont lieu dans leur environnement.

«  Notre analyse des journaux de la famille Whitney nous dit que notre climat local semble, en effet, en train de changer », explique Ben Phillips, gestionnaire du programme de conservation de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO.

FBR AGM 170613 007De gauche à droite: Craig Norris, Megan de Graaf, Lee Whitney, Alice Whitney, Ben Phillips, et Prof. Yves Gagnon.

Selon les registres de la famille Whitney, depuis le début des années 1970, la saison de culture sans gel s’est allongée de 25 jours, la saison de reproduction pour la rainette crucifère compte 29 jours supplémentaires, les merles font leur apparition un mois plus tôt au printemps et les lilas sont en avance de 7 jours dans leur saison de croissance. La Réserve de biosphère de Fundy espère continuer de contribuer à ce projet avec bien plus de données provenant des citoyens.

« Ce projet met parfaitement en valeur notre intérêt envers le développement durable, la conservation et le renforcement des capacités de nos partenaires et nos communautés », affirme le Dr Yves Gagnon, président du conseil d'administration de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO. « Nous voulions partager ces journaux et autres, en tant que les ressources scientifiques impressionnantes, avec tous les gens habitant et entourant la Réserve de biosphère de Fundy. »

Le projet Savoir populaire et climat, dans lequel s’insère ce documentaire, a été rendu possible grâce au financement du Fonds en fiducie pour l'environnement du Nouveau-Brunswick. Le projet a pris naissance en 2011 afin d’encourager les citoyens à devenir des « scientifiques » en enregistrant régulièrement leurs observations de la nature et en les partageant avec la Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO pour fins d'analyse, fournissant ainsi aux communautés une conscience des effets du changement climatique au niveau local. Regardez la vidéo sur YouTube: youtube.com/FundyBR et suivez l’évolution du projet sur Facebook à la Réserve de biosphère de Fundy. Pour plus d'informations sur la Réserve de biosphère de Fundy et ses projets et initiatives, visitez Fundy-biosphere.ca. Pour de plus amples renseignements sur le Fonds en fiducie pour l'environnement, cliquez ici

La Réserve de biosphère de Fundy sort un documentaire sur les changements climatiques

Publié le 19 avril 2013

La Réserve de biosphère de Fundy a sorti un court documentaire anglais qui explore la science citoyenne et les changements climatiques du sud du Nouveau-Brunswick. Le documentaire explore 35 ans de journaux personnels de la famille Whitney de Kierstead Mountain, N.-B. En particulier, le documentaire examine comment les indicateurs biologiques, comme les grenouilles, les rouge-gorges, les lilas, et les arbres, répondent aux changements climatiques. Ces exemples sont illustrés et animés pour nous offrir un perspectif intéressant sur la science citoyenne locale. Regardez le documentaire pour mieux comprendre comment les changements climatiques touchent la région de la Réserve de biosphère de Fundy, et pourquoi il est toujours important que les gens observent l’environnement local. Pour plus de renseignements, visitez le site-Web du projet.

Dirigé par Ben Phillips & Craig Norris

Animé par Blake Stilwell

Financé par les Fonds en fiducie pour l'environnement du N.-B.

Remerciements particuliers à Lee & Alice Whitney

Remerciements particuliers à Dr. Ian Mauro, Mount Allison University

Une production VIDEOBAND

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO reçoit un financement important de Mountain Equipment Co-op

Publié le 22 février 2013

La coopérative de plein air Mountain Equipment Co-op (MEC) annonce qu’elle offrira une aide financière à la Réserve de biosphère de Fundy (RBF) et son projet de Lieux fantastiques 2.0. Le projet de Lieux fantastiques de la Réserve de biosphère de Fundy a reçu 35 000 $, soit le montant demandé par la RBF et le montant le plus élevé de la catégorie Renforcement des capacités des financements de MEC. Sur 88 demandes soumises à MEC dans la catégorie Renforcement des capacités à la fin de 2012, seulement dix organismes ont reçu du financement, pour une somme totale de 208 379 $.

« Voilà une excellente nouvelle pour nous, et pour les résidents et les visiteurs de la Réserve de biosphère de Fundy », a affirmé Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy. « Nous avons commencé la première phase du projet Lieux fantastiques dans le but de déterminer et de faire la promotion de lieux environnementaux de grande importance pour leur biodiversité, leur topographie ou leur beauté naturelle, des caractéristiques qui représentent le caractère unique de l’environnement de la région. Grâce à ce financement de MEC, nous ajouterons un contenu exceptionnel à notre site Web, notamment plusieurs vidéos d’interprétation de la nature expliquant l’importance de ces lieux fantastiques. Par conséquent, ce projet vise à la fois la conservation, la sensibilisation à ce qui nous entoure et la promotion d’un mode de vie sain. »

« Nous soutenons la prochaine phase du projet des Lieux fantastiques en raison de son potentiel exceptionnel », a affirmé Andrew Stegemann, gestionnaire des programmes communautaires chez MEC. « Nous accordons de la valeur à des projets novateurs qui mettent l’accent sur la conservation de sites écologiques et récréatifs importants dont nous jouissons et qui nous permettent de vivre. Il était clair pour nous que la RBF se fait un devoir de promouvoir les activités extérieures durables et la conservation, ce qui est tout à fait compatible avec les buts de la coopérative MEC. »

FBR TAPs 2.0 - Screen Res

« Plusieurs des lieux fantastiques qui font partie de ce projet sont bien connus des gens, notamment les grottes marines de St. Martin et les rochers Hopewell Rocks », a poursuivi Mme de Graaf. « D’autres lieux sont cependant tout aussi spectaculaires, mais beaucoup moins connus, et nous voulons tous les montrer aux gens et aux collectivités de la Réserve de biosphère de Fundy. »

Le projet de Lieux fantastiques permet aux gens d’utiliser leur téléphone intelligent pour avoir accès aux panneaux d’interprétation affichés sur le Web par l’entremise d’enseignes placés dans chaque lieu; ils peuvent aussi explorer tous les sentiers et les lieux fantastiques de la Réserve par l’entremise de l’application Google Earth. Avec ce nouveau projet, les gens auront accès à un plus grand nombre de lieux fantastiques, à plus de panneaux d’interprétation et à des vidéos détaillées de l’expérience que procure chaque lieu fantastique.

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO veut attirer les regards du monde entier

Publié le 22 novembre 2012

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO et Vision Alma espèrent attirer l’attention du monde entier sur la baie de Fundy en organisant un atelier destiné aux gens d’affaires de la région, aux promoteurs touristiques, aux personnes intéressées et aux municipalités le 21 novembre à Hopewell Cape, Nouveau-Brunswick. L’objectif de l’atelier était de mettre en place un réseau de collaborateurs qui développeront des projets et des forfaits qui rendront pleinement justice à la désignation de l’UNESCO et qui profiteront largement aux collectivités de la région et aux visiteurs.

« Nous savons que le monde entier considère la baie de Fundy comme un espace naturel unique et un endroit magnifique à visiter », affirme Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy. « La baie de Fundy a tellement à offrir aux visiteurs. Et nous croyons qu’il est important de travailler tous ensemble pour que les touristes de la province, du pays et du monde entier sachent qu’ici, ils peuvent vivre des expériences extraordinaires.»

« La désignation de la région en 2007 en tant que Réserve de biosphère de l’UNESCO est un atout extraordinaire pour le secteur touristique et la province », explique Megan de Graaf. « Cette désignation caractérise la réserve comme région unique dans le monde, tant par ses aspects écologique que culturel, ce qui plaît aux voyageurs à la recherche d’expériences authentiques et enrichissantes. »

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO est un territoire de 430 000 hectares qui comprend les côtes de la haute baie de Fundy, s’étend de St. Martins au marais de Tantramar, près de Sackville, jusqu’à Moncton. Au cœur même de ce grand territoire se sont rassemblés des gens, des représentants de divers groupes, d’organismes et de collectivités qui font la promotion du développement durable de la région, en améliorant la recherche et l’innovation, et en créant un forum pour échanger de l’information, des connaissances et les meilleures pratiques qui soient.

« Depuis sa désignation par l’UNESCO, la Réserve a aidé les exploitants touristiques et les entreprises de la région à adopter des pratiques de développement durable par le programme d’adhésion à la charte. La Réserve a aussi travaillé avec différents partenaires à faire la promotion de pratiques touristiques durables. Nous croyons maintenant qu’il est temps de passer à la prochaine étape, soit celle de travailler ensemble sur ce qui montrera au monde entier à quel point notre région est unique », affirme le professeur Yves Gagnon, président de la Réserve de biosphère de Fundy.

« En 2010, Vision Alma a été crée dans le but de revigorer l’industrie touristique de cette région », explique Andrew Casey, coprésident de Vision Alma. « L’un des buts principaux de ce groupe est de créer des occasions de partenariats qui renforceront l’offre dans le secteur touristique. Nous croyons que cet atelier, qui mettra l’accent sur le réseautage au sein de la Réserve de biosphère de Fundy, nous permettra de générer des idées sur la meilleure façon de profiter de cette désignation de l’UNESCO. »

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO vous invite à sortir et randonner

Publié le 5 octobre 2012

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO et le ministre Trevor Holder étaient heureux de faire la promotion des sentiers de randonnée pédestre et des activités touristiques de la réserve en escaladant le sentier Fuller Falls près de St. Martins le vendredi 5 octobre à 14 h.

« L’automne est la période parfaite pour admirer les paysages et profiter des sentiers de randonnée de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO », a déclaré le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Vie saine Trevor Holder. « Nous encourageons les Néo-Brunswickois et les visiteurs dans la province à explorer les magnifiques sites comme celui de Fuller Falls. Lorsque la température est fraîche et la vue si belle, il n’y a pas de meilleur temps pour en profiter. Sortez et faites de l’exercice sur de magnifiques sentiers. »

« La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO continue à promouvoir le développement durable, en particulier l’industrie touristique et les magnifiques sentiers de randonnée de la région », a indiqué le professeur Yves Gagnon, président de la Réserve de biosphère de Fundy. « Depuis sa désignation en 2007, la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO a favorisé le développement durable des exploitants d’entreprises touristiques par l’entremise de son Programme d’adhésion à la charte. Les employés de la réserve ont également collaboré à la promotion des sentiers de randonnée auprès du public, comme celui de Fuller Falls. »

Les chutes en étages Fuller, situées près du ruisseau qui porte le même nom, sont voilées et atteignent 15 mètres de hauteur. Elles sont situées à mi-chemin entre la barrière d’entrée à l’ouest et le centre d’interprétation près de la rivière Big Salmon le long de la promenade du sentier Fundy à l’est du village de St. Martins. La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO a classé les chutes Fuller dans sa liste de lieux fantastiques de la région qui relèvent de son projet de Sentiers désignés comme lieux fantastiques.

051012 FBR THolder Trail Event Photo 1De gauche à droite: Brian Clark (l’administrateur de la promenade du sentier), Megan de Graaf (directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO), et Trevor Holder (le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Vie saine). Au fond on voit le panneau des Lieux fantastiques pour Fuller Falls.

« De nombreux lieux fantastiques de ce projet sont déjà connus du grand public, comme le Parc de la sauvagine de Sackville et Cap Enragé », a expliqué Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO. « D’autres sites sont tout aussi spectaculaires, mais moins connus, et nous voulions tous les présenter à la population et aux communautés de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO. »

Conçus comme un outil de participation et d’éducation, les Sentiers désignés comme lieux fantastiques ont été développés à partir de sites ou de ressources web comme Google Earth. « Nous utilisons la technologie des téléphones intelligents sur les panneaux de chacun de ces lieux fantastiques pour rendre l’expérience vraiment interactive pour des gens qui justement sont actifs et explorent la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO », a indiqué Mme de Graaf. « Nous espérons que les gens et les communautés participeront et exploreront notre si belle région. »

L’administrateur de la promenade du sentier Fundy, Brian Clark, souligne que les Lieux fantastiques, comme les chutes Fuller, sont des sites parfaits qui permettront aux gens d’apprécier la beauté naturelle de la région. « Les chutes Fuller sont un véritable trésor, et comme d’autres aires de repos pour admirer la beauté de la promenade du sentier Fundy, elles sont faciles d’accès. Le congé de l’Action de grâce est le moment idéal pour la population d’explorer la promenade du sentier Fundy et les différents sentiers de la réserve. »

Le projet des lieux fantastiques a été financé par Sentier Transcanadien, Loblaw, Environnement Canada, Entreprises Nouveau-Brunswick et le ministère néo-brunswickois de la Culture, du Tourisme et de la Vie saine.

La réserve de la biosphère Fundy annonce la lauréate du grand prix des explorateurs

Publié le 2 mars 2012

La réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO a l’honneur d’annoncer que le grand prix des explorateurs 2011 a été décerné à Zoe Hunter. Au cours d’une cérémonie organisée à son école le vendredi 2 mars, la fillette de 10 ans s’est vu remettre un laissez-passer familial du parc national Fundy pour la saison 2012.

« Zoe a produit un magnifique dessin du parc de la sauvagine de Sackville. Cette œuvre représente parfaitement l’un des nombreux endroits merveilleux qui font partie de la réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO », a expliqué Mme Megan de Graaf, directrice générale de la réserve de biosphère. « Nous sommes ravis de voir que notre programme des explorateurs a encouragé Zoe et de nombreux autres enfants à explorer les joyaux naturels de cette région, dont fait partie le parc de la sauvagine. »

L’école secondaire Riverview High School signe la charte de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO

Publié le 30 avril 2012

En compagnie des employés de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO, les élèves et le personnel de l’école secondaire Riverview High School ont signé ce matin la charte de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO. Cette signature représente l’engagement de l’école secondaire Riverview High School à exercer ses activités d’une façon compatible avec la charte de la Réserve et à promouvoir la relation spéciale qui unit l’école et la région dans laquelle elle est située.

« Nous sommes ravis que l’école Riverview High School se joigne à tous les membres qui ont signé la charte », affirme Megan de Graaf, directrice générale de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO. Le programme d’adhésion à la charte se veut un outil pour encourager de saines pratiques en affaires et au sein de la collectivité à l’intérieur de la Réserve. L’école secondaire Riverview High School est sans l’ombre d’un doute un membre exemplaire avec son programme de sciences environnementales très proactif. »

Invitation : Assemblée générale annuelle 

Publié le 29 mai 2012

Vous êtes invités à l’Assemblée générale annuelle de la Réserve de biosphere de Fundy de l'UNESCO. L'AGA prendra place de 19h-21h, mardi le 12 juin 2012, dans la salle de conférence de l'école Riverview High. L'école Riverview High est notre nouveau membre de la chartre, alors veuillez participer à notre AGA et écouter une courte présentation des étudients de l'école.

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO annonce du financement et présente ses Lieux fantastiques

Publié le 14 octobre 2011

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO est fière d’annoncer qu’elle recevra une contribution annuelle du gouvernement fédéral de 57 000 $ pour les années 2009 à 2013 pour ses programmes de soutien communautaire.

Moncton, NB – La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO est fière d’annoncer qu’elle recevra une contribution annuelle du gouvernement fédéral de 57 000 $ pour les années 2009 à 2013 pour ses programmes de soutien communautaire.

« La contribution de 285 000 $ du gouvernement fédéral est une source de financement importante pour la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO », a affirmé M. Robert Goguen, secrétaire parlementaire du ministre de la Justice et député de Moncton–Riverview–Dieppe. « Le gouvernement fédéral croit que cet engagement de financement permettra à la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO de mettre en œuvre des programmes qui s’intégreront parfaitement à l’économie régionale dans des secteurs comme le développement durable et le tourisme, la demande et l’offre en production alimentaire, ainsi que les programmes de sensibilisation et d’expérimentation au patrimoine culturel et naturel. »

La Réserve de biosphère de Fundy est ravis d'annoncer la nomination de leur nouvelle Directrice générale, Megan de Graaf.

Publié le 22 septembre 2011

Le président de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO, le professeur Yves Gagnon, est fier d’annoncer la nomination de Mme Megan de Graaf en tant que directrice exécutive de l’organisme. Originaire de Sussex, Nouveau-Brunswick, Megan de Graaf a travaillé pendant de nombreuses années dans le domaine environnemental et dans celui des ressources naturelles. Mme de Graff succède à l’ancien directeur exécutif qui a déménagé dans le centre du pays pour des raisons familiales.

« Nous sommes ravis que Megan se joigne à l’équipe de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO en tant que directrice exécutive. Mme de Graaf saura nous faire profiter de ses connaissances dans les domaines où elle a œuvré », a affirmé Yves Gagnon. « En tant que groupe non militant qui fait la promotion du développement durable et de la conservation, nous avons su éveiller l’intérêt et convaincre différents partenaires de se joindre à nos initiatives. Sous la direction de Megan de Graaf, nous sommes confiants de poursuivre dans cette voie. »

IMBA Canada présente la Caravane des sentiers - 6 août, 2011

Publié le 2 août 2011

La Caravane des sentiers IMBA Canada sera dans la région afin de vous aider à accroître votre réseau de sentiers

Joignez-vous à Chad et Deanne Lazaruk afin d’apprendre à planifier, construire et entretenir vos sentiers de façon durable!

Un nouvel outil en ligne célèbre les joyaux naturels de la région

Publié le 30 juin 2011

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO veut encourager les gens à sortir et aller explorer les lieux fantastiques retrouvés dans notre région à travers une nouvelle initiative innovatrice appelée Lieux fantastiques.

Dans le cadre d'une initiative collaborative de cartographie de sentiers, le projet Lieux fantastiques utilise la technologie GPS afin de créer un inventaire de sentiers de randonnée à travers la région, chez lesquels des Lieux fantastiques sont identifiés comme des lieux d'importance environnementale et unique pour la région, notamment pour la biodiversité, la topographie ou les paysages.

« Le projet Lieux fantastiques constitue une manière innovatrice de mettre en vedette les actifs naturels de notre région » a dit Dr. Yves Gagnon, Président de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO. « En illustrant ces Lieux fantastiques dans la région, nous voulons favoriser la participation du public, non seulement à profiter de ces atouts uniques, mais aussi de travailler ensemble pour les protéger ».

Portes ouvertes pour le Bioblitz, le 5 juillet 2011

Publié le 29 juin 2011

Des experts de la biodiversité vont se rendre dans la zone naturelle protégée de la gorge Caledonia pour la troisième année du Bioblitz, organisé par le Musée du Nouveau-Brunswick, du juin 24 to 7 juillet.

Le mardi le 5 juillet, une journée portes ouvertes aura lieu à la salle des loisirs de Mary's Point Country Cottage (206 rue Mary' Point, Harvey, comté d'Albert, N.-B.) de 16h a 20h où vous êtes invités à venir rencontrer certains des experts participant au Bioblitz, et vous renseigner sur leurs découvertes.

Assemblée générale annuelle de la Réserve de biosphère de Fundy

Publié le 7 juin 2011

Joignez-vous à nous pour célébrer nos accomplissements ainsi gue l’annonce des prochaines initiatives!

L'Assemblée générale annuelle de la Réserve de biosphère de Fundy aura lieu le mercredi le 22 juin, 2011 à la salle Shédiac de la Delta Beauséjour de 19h à 20h.

Après l’AGA, il y aura une réunion du Comité aviseur de la planification. Vous y êtes tous conviés pour réfléchir avec nous aux orientations futures de l’organisation.

Pour plus d'information, consultez le lien ci-dessous

pdfAssemblée générale annuelle de la RBF

Célébrons la Journée internationale des sentiers dans la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO

Publié le 30 mai 2011

Venez célébrer la Journée internationale des sentiers dans la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO et soyez l'un(e) des premier(e)s à essayer les nouvelles BioTrousses du Sentier transcanadien

Pour célébrer la Journée internationale des sentiers, la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO introduit les nouvelles BioTrousses du Sentier transcanadien! La Réserve de biosphère de Fundy de l'UNESCO a contribué à l'élaboration des BioTrousses du Sentier transcanadien pendant plusieurs mois. Initialement développé par la Biosphère d'Environnement Canada à Montréal, ces BioTrousses ont été conçus pour être utilisés sur des sentiers partout au Canada. Les BioTrousses sont des livres d'activités conçus pour inciter les familles à sortir et découvrir la nature tout au long du Sentier Transcanadien. Nous allons mettre les BioTrousses à l'essai lors de la Journée internationale des sentiers (Samedi le 4 juin, 2011) à différents endroits au sein de la Réserve de biosphère de Fundy.

Évènement dans le parc national Fundy le 21 mai, 2011

Publié le 19 mai 2011

Rejoignez-nous pour le dévoilement d’une plaque reconnaissant le parc national Fundy comme étant la zone de conservation principale de la réserve de la biosphère de Fundy

L’événement aura lieu en plein air au poste d’observation Butland du Parc national du Canada Fundy, Alma (Nouveau-Brunswick) le 21 mai à 10 h

Pour plus d'information, consultez le lien ci-dessous

pdfInvitation au dévoilement d'une plaque de la Réserve de biosphère de Fundy

Rassemblons-nous pour appuyer notre système alimentaire local

Publié le 4 avril 2011

Joignez-vous à nous pour discuter des projets d'alimentation local dans notre région.

La Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO présente un programme des membres

Publié le 23 février, 2011

Il y a trois ans, cette région a reçu l’une des désignations les plus importantes au monde lorsqu’elle a été identifiée comme une Réserve de biosphère de l’UNESCO. Cette désignation reconnait notre environnement et notre patrimoine culturel unique et considère cette région comme un endroit extraordinaire du monde. La désignation de Réserve de biosphère peut jouer un rôle important dans le développement de la région.

« Notre région a obtenu une reconnaissance internationale en raison de cette désignation de l’UNESCO, mais nous sommes tous responsables de profiter de cette désignation afin de promouvoir le développement économique durable et la préservation de notre patrimoine naturel et culturel », de dire le Dr Yves Gagnon, président de la Réserve de biosphère de Fundy et titulaire de la Chaire d'études K.C.Irving en développement durable de l'Université de Moncton. « Nous devons tous travailler ensemble afin de réaliser le potentiel de ce que pourrait devenir cette région. »

La Réserve de biosphère de Fundy présente un événement à l'Hôtel de Ville de Moncton

Affiché le 22 février 2011

Vous êtes cordialement invités au lancement du programme des Membres de la Réserve de biosphère de Fundy de l’UNESCO

Le mercredi 23 février, 2011 12h – 13h Salle du conseil municipal, Hôtel de Ville, Moncton N.-B.

Les conférenciers incluent:
Yves Gagnon, Président, Réserve de biosphère de Fundy
Son Honneur George LeBlanc, Maire de Moncton
Edouard Daigle, Parc National Fundy

Une courte réception suivra la cérémonie

Avis aux intéressés : Il y aura une courte session d’information au sujet de la Réserve de Biosphère de Fundy de 11h15 à 11h45 dans la salle du conseil municipal

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec nous : [email protected] ou (506) 382-9661.

pdfInvitation