Les rivages de Johnson’s Mills

Coordonnées géographiques : Lat. 45.836162°N, Long. 64.514834°O

Johnsons-Mills Description et directions : Plage rocheuse et sablonneuse qui comprend de vastes vasières, située à six kilomètres au sud de Dorchester sur la route 935. En plus de la vue magnifique sur la baie de Shepody, le site est l’un des quelques endroits de la partie supérieure de la baie de Fundy utilisés comme arrêt pour 80 % de la population mondiale de bécasseau semipalmé. Ce petit oiseau de rivage s’arrête dans la Réserve de biosphère de Fundy lors de sa migration. Durant leur arrêt, les bécasseaux semipalmés doublent leur poids, passant de 20 à 40 g, et ce en se nourrissant principalement de crevettes fouisseuses.

Remarques : Le site de 472 acres est géré par Conservation de la nature Canada. De la fin juillet au milieu août, des dizaines de milliers d’oiseaux de rivage se rassemblent quotidiennement à cet endroit, se nourrissant sur la vase à marée basse, et se juchant en petits groupes serrés sur les parties élevées de la plage à l’arrivée des plus hautes marées du monde.

Les deux périodes de marée haute qui durent entre 2 à 4 heures sont, pour les oiseaux, les seuls moments de repos de la journée. Ces moments de repos rendent toutefois ces oiseaux très vulnérables vis-à-vis des prédateurs comme le faucon pèlerin, le faucon émerillon, d’autres espèces de rapaces et certains goélands. Pour cette raison, dans la mesure du possible, ces petits oiseaux ne devraient pas être dérangés par les visiteurs et leurs animaux de compagnie. Sur leur perchoir, les oiseaux, ciblés par leurs prédateurs naturels, effectueront des envolées spectaculaires en tournoyant et zigzaguant, effectuant de véritables ballets aériens élaborés. Pour les randonneurs, l’image est saisissante. Cependant, pour les oiseaux, cette chorégraphie aérienne qui vise à repousser l’ennemi et à protéger chacun d’entre eux signifie une réponse instinctive vis-à-vis le danger. Même s'ils sont magnifiques, ces ballets aériens exigent beaucoup d’effort et d’énergie. Le harcèlement des prédateurs, mais aussi celui causé par les humains, peut donc affecter le taux de survie de ces oiseaux lors de leur longue migration vers le sud. Les visiteurs seront mieux renseignés sur la faune et la flore de cette région en se rendant au centre d’interprétation de Johnson’s Mills.

Le reste du temps, les oiseaux se nourrissent sur la vasière de minuscules crevettes fouisseuses appelées Corophium volutator. Les sites de la région supérieure de la baie de Fundy, comme Johnson’s Mills, sont les seuls endroits en Amérique du Nord où l’on observe la présence de ce minuscule crustacé amphipode de la grosseur d’un grain de riz en nombre si important, parfois atteignant une densité de 60 000 individus par mètre carré! Cette source de nourriture très riche et facilement accessible permet au bécasseau semipalmé de doubler son poids en seulement deux semaines. L’abondance de la nourriture trouvée est cruciale pour ces oiseaux puisqu’en reprenant leur envol vers le nord de l’Amérique du Sud, ils devront parcourir 4300 km en deux à trois jours au-dessus de l’océan sans escale.

Liens : Conservation de la nature Canada; image époustouflant de bécasseaux sur Birding NB

 

Explorez la réserve

Il y a plus de 50 lieux fantastiques dans la réserve de biosphère de Fundy.

 

Back to Top